Vague-011.png

notre commune

Chavaniac-Lafayette

Mairie

La commune a été créée en 1880, sous le nom de Chavaniac, par scission avec la commune de    Saint-Georges-d'Aurac. Lafayette a été ajouté en 1884 en hommage au marquis qui y naquit le 6 septembre 1757.

Les premières élections municipales ont lieu le 16 janvier 1881 : sont élus douze conseillers municipaux, dont Edmond de Lafayette, sénateur et avocat , dix cultivateurs et un aubergiste.

Le 26 janvier 1881 à trois heures de l'après-midi, les membres du conseil municipal se sont réunis.

Élection du maire

Monsieur Edmond de Lafayette, sénateur, petit-fils du Général Lafayette, ayant obtenu

l'ensemble des voix, sera élu à l'unanimité premier maire de la commune qu'il gérera

pendant 3 ans. Ensuite il siègera en tant que simple conseiller municipal.

Monsieur Leyreloup, a été proclamé adjoint.

nos maires

Nos différents maires

Maire

1976 - 1981         Georges AUTUCHE

2001 - 2008        Hélène MANSOT

2008 - 2014        Gilbert LAFONT

2014 - 2020        Maurice LAC

2020 - 2026        Maurice LAC

Le marquis de Lafayette

Marie Joseph Paul Yves Roch Gilbert du Motier, marquis de Lafayette

Marquis de Lafayette

Marie Joseph Paul Yves Roch Gilbert du Motier, plus connu sous le nom de Marquis de Lafayette, naît le 6 septembre 1757 au château de Chavaniac ( Haute-Loire).

Les terres de Lafayette en Auvergne en faisaient un seigneur considérable, haut-justicier de Vissac, de Chavaniac, de Siaugues-Saint-Romain, Lafayette n'a jamais eu vraiment la charge de s'occuper de ces importants domaines, gérés par les femmes de la famille. En revanche, il a saisi l'occasion de les arrondir, ce que son opulente situation de famille lui a permis : peu avant la Révolution, il a acheté le marquisat de Langeac, la principale seigneurie des alentours.

Orphelin à l’âge de 13 ans, ce jeune noble issu d’une ancienne et illustre famille d’Auvergne, dont la carrière sera longue et mouvementée, demeure pour la postérité le héros de l’indépendance américaine. Toutefois, cela ne doit pas faire oublier qu’il reste une figure emblématique des révolutions de 1789 et 1830, qui tout au long de sa vie lutta pour le respect de ses convictions et pour la défense de la Liberté, ce qui en fit un homme politique rare et attachant.

Sources :

http://www.chateau-lafayette.com/Biographie.html 

http://www.archives43.fr/arkotheque/consult_fonds/index.php?ref_fonds=19

Abel Charbonnier

Intercontinental Postman

De l’autre côté de l’océan atlantique, le cœur d’un milliardaire américain

bat très fort pour la France.

Abraham Spanel, de son vrai nom Spanel Abraham Nathaniel, fils d’un tailleur

et d’une blanchisseuse, Président de l’International Latex Corporation de New York

qui a pignon au 64e étage de l’Empire State Building à New York ne cesse de témoigner, depuis son enfance, une affection à l’égard de notre pays.

En 1957, l'émission de radio sur Europe 1, "Vous êtes formidables" avec Jacques Antoine, entouré de Pierre Bellemare invite les Français à remercier M. Spanel pour son engagement financier et sentimental envers la France par l'envoi massif de cartes postales à l'occasion du deuxième centenaire de la naissance du Général Lafayette.

C'est Abel Charbonnier, facteur de Chavaniac-Lafayette qui est chargé de remettre le courrier à M. Spanel à New-York.

Bien vite, Abel se retrouve à Paris où il est accueilli par une foule dès sa descente du train.

De Paris, notre facteur prend l’avion, un « Super Constellation d’Air France», pour New-York et sacoche en bandoulière, va livrer à cet ami de la France, le courrier de Chavaniac-Lafayette et celui des auditeurs d’Europe 1.

New-York organise une manifestation monstre. Le Consul Général de France et le Chef du Protocole de la Métropole vont l’accueillir à sa descente d’avion à l’aéroport d’Idlewild.

Abel est logé au luxueux hôtel de Waldorf Astoria situé au 301 Park Avenue à New-York. Accompagné d’Abraham Spanel, il visite l’O.N.U, il se rend à Washington pour être reçu par l’Ambassadeur de France. De là, il se rend à Dover visiter les usines Latex et traverse ainsi onze états américains.

L’évènement prend une tournure internationale, 13 000 journaux et magazines américains s’emparent de la nouvelle : 90 millions de lecteurs la lisent. Par sa simplicité et sa bonne humeur, Abel devient la coqueluche des yankees qui le surnomment l’«Intercontinental Postman ».

La mission américaine accomplie, Spanel accepte l’invitation d’accompagner Abel Charbonnier en France. Paris les accueille, le champagne coule et les ministres saluent chaleureusement notre facteur.

Le conte de fées s’achève et l’histoire se termine modestement, à Chavaniac- Lafayette , comme elle avait commencé . Abraham Spanel et son épouse sont du voyage en Auvergne. Sur le quai de la petite gare de Rougeac-Chavaniac, plus de 2500 personnes accueillent l’enfant du pays parti aux Amériques. Discours, vin d’honneur, accolades, larmes...

Si Spanel, s’en est retourné à ses affaires, notre modeste facteur n’en a, pas moins, repris sa tournée.

Abel Charbonnier nous a quitte un jour de mai 1991, mais le bouillonnement de son histoire fait partie du patrimoine de Chavaniac-Lafayette au même titre que le château natal de l’illustre marquis.

Le Château de Chavaniac-Lafayette

La French héros Lafayette Mémorial

Mme Béatrice Chandler
M. John MOFFAT

Le château restera aux Lafayette jusqu’à la mort en 1890 d’Edmond de Lafayette, le dernier héritier direct.

A l’instigation de John Moffat, milliardaire écossais, naturalisé américain, mécène, et sous l’impulsion de Béatrice Chandler, épouse du gouverneur de l’état de New-York, une association est créée « La French héros Lafayette Mémorial » qui achète en 1917 le domaine de la famille Lafayette, alors en vente et entreprendra sa restauration.

Ce lieu est dédié à Lafayette et accueille d’abord les petits Parisiens évacués en 1917 et 1918, les réfugiés d’Europe et les orphelins de guerre pour lesquels est créé un collège. Madame Le Verrier participera activement à cette œuvre humanitaire.

Dès 1918, la maison natale de Lafayette abritera les premières pupilles ; des garçons de 4 à 14 ans, auxquels est donnée une solide formation morale et scolaire : métiers de l’artisanat, de l’agriculture et une bourse aux plus méritants leur permettant de travailler dans les entreprises américaines.

A partir de 1920, l’établissement reçoit les enfants de santé fragile et se transforme en « préventorium » ; ce qui nécessitera des locaux spécifiques ; solarium pour les cures d’air et de soleil, lazaret pour isoler temporairement les enfants qui arrivent et éviter toute contagion avec les enfants déjà hébergés. Le préventorium fonctionnera jusqu'en 1974.

Les anciens locaux du Préventorium abriteront un Centre d’action sanitaire pour une soixantaine d’enfants puis un  l'Instituts thérapeutiques éducatifs et pédagogiques (ITEP) jusqu'en 2009.

C'est également en 2009 que le Château de Chavaniac-Lafayette est devenu la propriété du département de la Haute-Loire.

www.chateau-lafayette.com

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom